Introduction L’anémie ferriprive (AF) est une des premières causes d’anémie chez la personne âgée. Elle résulte dans la majorité des cas d’un saignement digestif et requiert une exploration endoscopique. Si l’endoscopie bidirectionnelle (endoscopie œso-gastro-duodénale et coloscopie) est recommandée, sa réalisation n’est pas toujours aisée en raison des contraintes liées à la coloscopie et à l’anesthésie générale. En 2011, le nombre de personnes âgées de plus de 75 ans était de 5,8 millions et sera de 11,9 millions en 2060 soit plus de 16 % de la population si bien que la prise en charge d’une AF augmentera siginificativement ces prochaines années. Définition et fréquence de l’anémie L’âge ne fait pas partie des critères de définition d’une anémie selon l’organisation mondiale de la santé. Ainsi, une anémie est définie par un taux d’Hb < 12 g/dL chez la femme et < 13 g/dL chez l’homme. La prévalence de l’anémie est de 8 % entre 65 et 74 ans, 13 % entre 75 et 84 ans et 23 % après 85 ans ; avec une légère prédominance masculine (20 % chez les femmes et 26 % chez les hommes). Une prévalence plus importante de 40 à 50 % est observée chez les patients hospitalisés et se situe à 47 % chez les patients en ­institution [1]. L’anémie est un facteur indépendant de mortalité. Dans une large cohorte de 1 016 patients âgés de plus de 85 ans suivis sur plus de 10 ans : le risque…