Liens d’intérêt Consultant : Boston Scientific Corporation Intervenant en tant qu’expert pour formation médicale continue : MSD France, Boston Scientific Corporation, M.I.Tech, Cook Medical, Ferring, Olympus Europe Corporation, Norgine Mots-clés : Dilatation, ballon, bougie, sténose, endoscopie La dilatation endoscopique haute est la technique de référence, simple, très efficace et de première intention pour le traitement des sténoses digestives symptomatiques œso-gastro-duodénales. Ses indications concernent principalement les sténoses bénignes mais la dilatation endoscopique est également possible en cas de sténose maligne et en situation palliative, bien qu’elle ait été complètement supplantée par la pose de prothèse. Les étiologies des sténoses, communes dans tous les segments du tube digestif, comprennent les causes iatrogènes, inflammatoires, infectieuses, post-opératoires (anastomotiques) ou encore ischémiques. L’œsophage est le plus concerné, les sténoses pouvant être d’origine peptique, caustique, radique, anastomotique ou en rapport avec une achalasie. À l’étage gastrique, il s’agit essentiellement de sténoses anastomotiques et au niveau duodénal des sténoses ulcéreuses. Le conditionnement préalable du malade et l’utilisation du matériel adéquat sont essentiels pour la réalisation d’un geste de qualité. L’intubation oro-trachéale est indispensable lorsqu’il existe un risque d’inhalation. L’examen doit être effectué sous contrôle fluoroscopique. Un endoscope avec canal opérateur de 2,8 mm est suffisant quelle que soit la technique utilisée. L’usage de fils guides longs et suffisamment rigides est préconisé pour permettre les échanges et assurer la portabilité des cathéters. Le geste peut s’effectuer en ambulatoire dans certains cas avec une reprise de l’alimentation rapidement progressive. Deux techniques s’opposent pour la dilatation : La technique TTS pour « through the scope » où le cathéter du ballon de dilatation passe par le canal opérateur de l’endoscope : ceci concerne la dilatation hydraulique. La technique OTW ou « over the wire » où le matériel de dilatation peut être inséré en parallèle de l’endoscope. Le contrôle endoscopique après dilatation doit être constant mais le franchissement par l’endoscope de la sténose ne l’est pas forcément. Trois types d’instrumentation sont possibles [1] : La technique à la bougie est un procédé historique qui est basé sur l’utilisation de cathéters effilés en silicone ou en PVC de diamètre croissant allant de 7 à 20 mm, pouvant être filoguidés. Ces cathéters sont insérés au sein de la sténose en OTW. Il s’agit d’une technique simple et peu coûteuse ayant une force appliquée radiale idéale pour les sténoses longues. La dilatation hydraulique est la technique probablement la plus plébiscitée à ce jour. Les ballons sont remplis, sous…