Liens d’intérêt Abbvie (orateur), Cook (consultant), Fujifilm (consultant), Mauna Kea Technologies (consultant), Mayoly- Spindler (orateur), Medtronic (consultant), Olympus (orateur) Mots-clés : oesophage de Barrett, dysplasie, traitement Abrévations EBO : endobrachyoesophage ESGE : European Society of Gastrointestinal Endoscopy NBI : Narrow Band Imaging BLI : Blue Laser Imaging LCI : Linked Color Imaging DBG : Dysplasie de bas grade DHG : Dysplasie de Haut Grade DSM : Dissection Sous Muqueuse ME : Mucosectomie Endoscopique Définition de l’œsophage de Barrett L’œsophage de Barrett ou endobrachyœsophage est une métaplasie glandulaire du bas-œsophage, dont la certitude diagnostique repose à la fois sur un aspect endoscopique évocateur et une confirmation histologique avec présence de métaplasie intestinale [1]. L’aspect endoscopique est celui d’une « ascension » de la ligne Z de façon circonférentielle ou en languette, avec un décalage d’au moins 1 cm par rapport au sommet des plis gastriques. Cela se traduit par une muqueuse d’allure rose saumon dans la partie tubulaire de l’œsophage, dont l’étendue varie considérablement. Les endobrachyœsophages (EBO) longs peuvent ainsi dépasser les 10 cm de hauteur, ce qui pose des problèmes importants en termes de surveillance et de traitement. Afin de préciser l’étendue de l’œsophage de Barrett, la classification CM de Prague est un outil précieux et reproductible (indice kappa > 0,9), que tout gastroentérologue doit connaître et maîtriser [2]. En pratique, la lettre « C » résume l’extension cir­conférentielle et « M » l’extension maximale de l’œsophage de Barrett (Figure 1). Cette classification permet non seulement de définir…