Conflit d’intérêt Aucun Abréviations IPP : Inhibiteur de la pompe à protons AMM : Autorisation de mise sur le marché PAP : Pompe à protons RGO : Reflux gastro-oesophagien ILA : Infection du liquide d’ascite Hp : Helicobacter pylori NIA : Néphrite interstitielle aiguë ECL : cellule entéro-chromatophile Introduction Les inhibiteurs de la pompe à protons (IPP) (Tableau I) sont commercialisés depuis 1989 et représentent l’une des classes thérapeutiques les plus prescrites en ville et à l’hôpital. Suite au décret ministériel publié au journal officiel du 1er juillet 2008, plusieurs IPP sont disponibles sans ordonnance, « Over The Counter », l’accès libre à cette classe thérapeutique permettant de réduire les coûts publics au risque d’accroître les mésusages, les complications et effets indésirables liés à l’automédication. Actuellement, avec une moyenne nationale de 22 comprimés par an et par habitant, la France se situe au deuxième rang européen de la consommation d’IPP, derrière l’Espagne (29 comprimés) et devant le Royaume-Uni, l’Italie et l’Allemagne [1]. De même, aux États-Unis, la consommation d’IPP chez les adultes non institutionnalisés a doublé au cours de ces dernières années, passant de 3,9 % en 1999 à 7,8 % en 2012 [2]. Nom de marque Générique Pleine dose (mg/j) Demi dose (mg/j) Over The Counter Esoméprazole Inexium® esoméprazole 40 20 / Lansoprazole Lanzor® Ogast® lansoprazole 30 15 Ogastoro® Oméprazole Mopral® Zoltum® oméprazole 20 10 AntraPro® Mopralpro® Prilosec® Pantoprazole Eupantol® Inipomp® pantoprazole 40 20 Pantozol control® Pantoloc control® Pantogastric® Rabéprazole Pariet®…