Conflits d’intérêt Le Dr Alan Barkun est un consultant pour : Boston Scientific Inc., Cook Inc., Olympus Inc., et Pendopharm Inc. Mots-clés : Hémorragie basse, coloscopie, angiographie Introduction Les patients souffrant d’hémorragie digestive basse représentent environ 20 % de tous les cas de saignements gastro-intestinaux et requièrent le plus souvent une admission accompagnée d’une prise en charge coûteuse [1-3]. Même si le saignement s’arrête de façon spontanée dans la plupart des cas avec un pronostic favorable, ce diagnostic est associé avec une morbidité et une mortalité accrues chez les patients âgés et ceux ayant des comorbidités [4]. Traditionnellement, l’hémorragie digestive basse était définie comme émanant d’une origine en aval du ligament de Treitz, mais compte tenu de la prise en charge contemporaine et du pronostic très différent associé aux saignements de l’intestin grêle cette revue se concentrera sur les hémorragies basses avec une origine colorectale [5], plus particulièrement avec une présentation aiguë, soit des symptômes de 72 heures ou moins chez des patients adultes. Pour des normes pédiatriques pertinentes, on réfère le lecteur à une récente publication de l’European Society of Pediatric Gastroenterology Hepatology and Nutrition en collaboration avec l’European Society of Gastrointestinal Endoscopy [6]. Les deux principales sources bibliographiques utilisées pour ce texte sont deux publications récentes, soit les lignes directrices de l’American College of Gastroenterology (ACG) [5] et une revue systématique de la littérature parue sous forme d’abstract et qui sera prochainement soumise pour publication intégrale [7]. Les lignes directrices de l’ACG se…