articles

Congrès

EASL Du 22 au 26 avril 2015 Vienne Plus d’informations : www.easl.eu UEGW Du 24 au 28 octobre 2015 FiraLire la suite

Brèves des JFHOD 2014

Premiers résultats de l’étude GRECCAR2 : vers une conservation rectale pour les petits adénocarcinomes rectaux bons répondeurs à la radioLire la suite

Endoscopie digestive, anti-Coagulants et anti-agrégants : faut-il encore modifier nos pratiques en 2013 ?

L’augmentation des prescriptions d’anti-agrégants plaquettaires (AAP ) ou d’anticoagulants (ACG), habituellement des anti-vitamines K (AVK) est la conséquence d’une meilleure prise en charge du risque thrombo-embolique mais aussi du vieillissement naturel de la population(1). La réalisation d’endoscopies digestives à visée diagnostique ou thérapeutique, pose dans ce contexte un double problème : celui de l’appréciation du risque hémorragique lié directement à l’acte endoscopique et celui du risque thrombotique qui découle des modifications éventuelles du traitement préventif. De plus, l’arrêt intempestif des AAP chez un patient coronarien porteur de stents, est un facteur de risque majeur de thrombose pour tous les stents, mais encore plus pour les porteurs d’un stent actif (1).

Nous disposons de deux recommandations récentes sur ce thème : la publication de la société européenne d’endoscopie digestive (ESGE) en 2011 (2) et depuis peu la recommandation de l’HAS issue d’un partenariat avec la SFED (3) qui vient donc renouveler les recommandations publiées en 2006 (3) et ainsi compléter la recommandation HAS sur la gestion des AVK (4).

La réalisation d’un examen endoscopique chez un patient sous ACG ou AAP implique d’avoir une bonne connaissance de ces recommandations récentes qui doivent nous permettre de résoudre les problèmes principaux qui sont posés concernant :

  • le risque thrombotique du patient et les différents traitements préventifs
  • le risque hémorragique potentiel de l’acte endoscopique
  • les modalités de reprise du traitement anti-thrombotique après un acte endoscopique à risque

    [Atelier] Les erreurs thérapeutiques au cours des MICI : comment les éviter ?

    La dernière décennie a connu un bouleversement dans la prise en charge des malades atteints de maladie inflammatoire chronique de l’intestin (MICI). Des avancées considérables ont été obtenues, que ce soit en terme diagnostique, avec l’utilisation de marqueurs biologiques tels que la calprotectine fécale et de nouvelles techniques d’imagerie (entéro-IRM, vidéo-capsule endoscopique), ou en terme de traitement, avec de nouveaux objectifs (cicatrisation endoscopique, destruction intestinale entre autres), de nouvelles molécules et de nouvelles stratégies thérapeutiques (immunosuppresseurs précoces, combinaison avec les anti-TNF). Dans le même temps, les malades atteints de MICI qui constituent une population jeune et très informée ont accru leur niveau d’exigence. Le risque d’erreur thérapeutique augmente ainsi mécaniquement avec la complexité de la prise en charge. Quelques règles simples doivent être appliquées. Parmi les écueils à éviter en pratique courante, il convient de respecter les contre-indications de chaque molécule, de ne pas traiter excessivement des formes bénignes de MICI, de penser à confier les malades au chirurgien en cas de forme réfractaire, à l’inverse de ne pas sous-traiter des formes sévères et enfin de ne pas perdre de vue les patients, surtout s’ils ont une maladie sévère ou reçoivent des immunomodulateurs au long cours.

    Le best’of des JFHOD 2013

    Retrouvez dans la rubrique BEST'OF 2013 les résumés des meilleures communications scientifiques des JFHOD 2013.

    UEGW 2012

    Chers Amis, Chers Collègues Vous avez reçu ces derniers jours des notifications brèves sur les avancées de l’UEGW rédigées parLire la suite

    L’UEGW 2012

      La FMCHGE a invité cette année au congrès européen, cinq jeunes Gastroentérologues. Ils ont préparé pour vous une synthèseLire la suite

    Vendredi 12 octobre

    Jeudi 11 octobre Vendredi 12 octobre 4° SEMINAIRE DE FORMATION CONTINUE En partenariat avec la FMC HGE (France) Hôtel Hilton,Lire la suite

    Jeudi 11 octobre

    Jeudi 11 octobre Vendredi 12 octobre 4° SEMINAIRE DE FORMATION CONTINUE En partenariat avec la FMC HGE (France) Hôtel Hilton,Lire la suite