Rechercher un texte

9 résultat(s)

Résistance de Helicobacter pylori : chez qui s’acharner et comment ?

PDF Diaporama Vidéo Introduction Le traitement de première ligne actuellement recommandé pour l'éradication de H. pylori est une trithérapie deLire la suite

Prévention et dépistage du cancer de l’estomac

Introduction En France, Le cancer de l’estomac représente la quatrième cause de cancer digestif avec 6440 nouveaux cas et 4756Lire la suite

POST’U 2014 - Paris

Cancérologie

Faut-il interrompre un traitement par anti-TNF ?

Introduction À la question « faut-il interrompre un traitement par anti-TNF ? », une réponse facile serait qu’il ne faut jamais arrêter unLire la suite

POST’U 2014 - Paris

MICI

Colite ischémique

La colite ischémique est la pathologie vasculaire du tube digestif la plus fréquente [1]. Son incidence est en augmentation etLire la suite

POST'U 2015 - Paris

Colo-proctologie,  Gastro-entérologie

Helicobacter pylori : actualités thérapeutiques en 2012

La prise en charge de l’infection Helicobacter pylori a évolué ces dernières années. Les indications de la recherche et du traitement de l’infection ont été précisées. La place des différentes...

POST’U 2012 – Paris

Endoscopie

Traitement d’entretien de la maladie de Crohn

PDFVidéo L'histoire naturelle de la maladie de Crohn est caractérisée, dans la plupart des cas, par des phases d'activité al­ternantLire la suite

Prise en charge d’une personne âgée atteinte de MICI

Connaître les particularités cliniques et évolutives des MICI chez le sujet âgé Connaître les particularités thérapeutiques et leurs enjeux chez une personne âgée Connaître les risques des traitements médicaux et chirurgicaux et...

POST’U 2018 – Paris

MICI

Atelier - Prise en charge de Helicobacter pylori en 2014

Au cours des 12 dernières années, les connaissances concernant le rôle carcinogène de H. pylori, la sensibilité de la bactérieLire la suite

POST’U 2014 - Paris

Endoscopie

Les lymphomes gastro-intestinaux (en dehors du MALT)

PDFDiaporamaVidéo Introduction Les lymphomes à localisation digestive représentent 12,5% de l’ensemble des lymphomes non hodgkiniens (LNH) et 36% des LNHLire la suite