Sensibilité au gluten non coeliaque : le rôle du gluten reste inconnu.

Position du problème

La sensibilité au gluten non coeliaque (SGNC) est définie par l’apparition de symptômes digestifs et extradigestifs dans les heures/jours suivant la consommation d’aliments contenant du gluten, en l’absence de maladie coeliaque (MC) et d’allergie au blé (AB). La physiopathologie est mal connue. Cette étude avait pour objectif de démontrer le role du gluten dans le déclenchement des symptomes, de chercher à en comprendre les causes et de définir des marqueurs diagnostiques.

Méthode

Dans cette étude monocentrique, randomisée, en plan croisé, 20 patients sans MC ni AB, pour qui une SGNC était suspectée, ont suivi alternativement un régime avec (8g/j) et sans gluten, entrecoupés d'une période de wash-out. Le critère d’évaluation principal était la différence, entre les 2 périodes, du score global au Gastrointestinal Symptom Rating Scale (GSRS) modifié qui évalue 24 symptomes digestifs et extradigestifs. Des marqueurs biologiques étaient également mesurés.

Résultat

95% des patients étaient des femmes, avaient en moyenne 45 ans et présentaient des symptomes digestifs et extra-digestifs classiques (douleurs abdominales et articulaires, ballonement, fatigue). L'étude n'a pas permis de démontrer de différence sur les scores du GSRS après régime avec ou sans gluten, à la fin de chaque phase. Les résultats des analyses biologiques ne sont pas encore disponibles.

Conclusion

Le role du gluten dans le déclenchement des symptômes de la SGNC reste inconnu. Un manque de puissance ou l'insuffisance d'une évaluation clinique seule ont pu etre à l'origine de ces résultats négatifs. Mais la non responsabilité du gluten est également possible...! Les résultats des analyses biologiques sont attendus avec impatience afin d'aider à la définition de marqueurs diagnostiques biologiques, qui se révèleraient utiles en pratique clinique.

Giulia PASI, Nantes