LIENS D’INTÉRÊTS Consultante pour Reckitt Benckiser ; Bourse recherche : Medtronic, Diversatek Healthcare MOTS-CLÉS reflux gastro-oesophagien, douleurs thoraciques, toux, symptômes ORL ABRÉVIATIONS RGO : reflux gastro-oesophagien ORL : oto-rhino-laryngologie, IPP : inhibiteurs de la pompe à protons IS : index symptomatique ,PAS : probabilité d’association symptomatique, AMM : autorisation de mise sur le marché Introduction Le reflux gastro-œsophagien (RGO) est une pathologie fréquente touchant 20 à 30 % de la population générale soit plus de 7 millions d’adultes en France. Il se manifeste dans sa forme typique par un pyrosis et des régurgitations. Des symptômes extra-œsophagiens appelés symptômes atypiques sont également possibles. Il s’agit de douleurs thoraciques pseudo-angineuses, de manifestations ORL (douleurs pharyngées par exemple), pulmo- naires (toux chronique, exacerbation d’asthme…), ou dentaires. Toutefois il est souvent difficile de relier les manifestations atypiques et le RGO. En effet, ces manifestations peuvent avoir de multiples causes et le RGO en est une parmi d’autres. Leur manque de spécificité et la grande hétéro- généité des patients peuvent expliquer certains résultats contradictoires sur le rôle du RGO dans la genèse des manifestations extra-œsophagiennes. Le développement de nouveaux tests diagnostiques est aussi à l’origine de certaines données contradictoires et changeantes au fil du temps. Ainsi l’enthousiasme suscité par le développement d’un nouveau test permettant de relier RGO et manifestations atypiques fait souvent place quelques années plus tard à une déception lorsqu’un autre test vient infirmer le rôle du RGO dans la genèse des symptômes.…