LIEN D’INTÉRÊTS Aucun lien d’intérêt en lien avec ce texte MOTS-CLÉS Mucosectomie ; mucosectomie sous marine Ad nome, polypes Alors que la coloscopie diagnostique représente un outil efficace de dépistage des cancers du côlon, la résection endoscopique des polypes du côlon est, elle, le meilleur moyen de prévention. La mucosectomie est recommandée par les sociétés savantes comme technique de référence pour la résection endoscopique des polypes de plus de  10 mm (1). La mucosectomie conventionnelle correspond au soulèvement muqueux par une injection sous-muqueuse d’une solution conductrice (NaCl 0,9 % la plupart du temps) puis la résection utilisant une anse diathermique attrapant la lésion une fois soulevée. Cependant les résultats dans la littérature et la pratique courante sont loin d’être parfaits avec des taux de résection incomplète variant de 5 à 30 % en fonction de la taille et de la morphologie de la lésion (2). Ces résections incomplètes exposent le patient à des contrôles de coloscopie coûteux et désagréables mais aussi à un risque accru de cancer d’intervalle. La mucosectomie en immersion a été décrite pour la première fois par le Dr Binmoller en 2012 (3). Le principe est de remplacer l’injection sous-muqueuse par une instillation d’eau ou de sérum-physiologique dans le côlon. Le but est ainsi de faire flotter la lésion à réséquer. Malgré l’absence d’injection sous-muqueuse le risque de perforation n’augmente pas grâce au poids qu’exerce le liquide instillé dans le côlon et repoussant la musculeuse colorectale. Les résultats prometteurs de plusieurs études observationnelles ont été confirmés par 3 études randomisées (4-6) et une méta-analyse (7) avec une augmentation du taux de résection monobloc, une augmentation du taux de résection R0, une durée de procédure plus courte et l’absence d’augmentation du risque de complication (perforation ou hémorragie). Seuls deux études ont comparé le taux de récidive entre des lésions traitées par mucosectomie en immersion et par mucosectomie standard et là aussi la mucosectomie en immersion diminuait le risque de récidive d’un facteur 2. Dans notre expérience, la mucosectomie en immersion est l’outil principal pour la résection des polypes coliques de 10 à 20 mm. Elle entraîne un  gain de temps non négligeable par l’absence d’injection nécessaire, technique pouvant être difficile dans certaines situations. Elle semble très utile en cas de lésions très planes (notamment les lésions festonnées) qui ont tendance à encore s’aplatir après une injection sous-muqueuse qui augmente le risque que l’anse glisse en tentant de les attraper.…