Position du problème

La fistule anastomotique est une complication fréquente (10%) et redoutable des chirurgies de l'oesophage avec une morbi-mortalitée majeure. Elle est responsable de 30% des décès post-opératoires et retarde la chimiothérapie adjuvante. Le traitement endoscopique des fistules oesophagiennes reste mal codifié. Le système VAC STENT est composé d'une éponge de VAC thérapie fixée sur une prothèse couverte et reliée à un cathéter d'aspiration. Il accélère la cicatrisation par pression négative en favorisant la revascularisation.

Méthode

Il s'agit d'une étude rétrospective réalisée dans 3 centres. 18 patients traités par VAC STENT pour fistule oesophagienne depuis 03/2023 ont été inclus dans l'étude. La fistule mesurait moins de 10 mm chez 15 patients. 9 patients avaient une collection anastomotique. Parmi les 18 patients inclus, 14 patients ont été traités par VAC STENT d'emblée et 4 patients ont eu un autre traitement endoscopique avant (2 par prothèse oesophagienne et 2 par drainage interne avec endoprothèse en queue de cochon).

Résultat

La cicatrisation de la fistule a été atteinte chez 15 patients (83.3%). Parmi ces 15 patients, 4 patients n'avaient qu'un succès partiel du VAC STENT et ont nécessité une procédure endoscopique ultérieure. Un echec du VAC STENT a été constaté chez 3 patients, ces 3 patients ont été repris chirurgicalement avec 2 succès et 1 décès. Aucune complication liée à l'utilisation du VAC STENT a été signalée.

Conclusion

Le VAC STENT présente des résultats encourageants dans cette étude, il parait être un nouvel outil sûr et efficace pour le traitement des fistules oesophagiennes post opératoires de petite taille. Une étude randomisée avec comparaison du VAC STENT aux autres techniques endoscopiques serait intéressante pour déterminer la place du VAC STENT dans la séquence thérapeutique.