Introduction Les compléments diététiques et végétaux sont consommés de façon très importante dans le monde, soit à la place ou en complément des thérapies médicales et de façon croissante dans les populations occidentales. Le terme complément diététique et végétal (CDV) se réfère au large spectre de compléments, incluant les vitamines, les substances minérales, certains aliments, des plantes, les composés synthétiques utilisés comme compléments diététiques. Les compléments végétaux sont intimement liés à la phytothérapie qui est très en vogue en s’appuyant sur le retour aux produits naturels et sur les traditions millénaires (1-5). Divers facteurs favorisent la popularité des compléments végétaux et la phytothérapie, en particulier : le mouvement écologique qui se développe ces récentes années dans les pays industrialisés ; l’idée que ce qui est naturel ne peut être que bénéfique; la notion que les plantes médicinales, à défaut d’être très efficaces, sont au moins complètement inoffensives à l’inverse des médicaments traditionnels ; le souhait de renforcer ou d’entretenir sa santé, quand elle est bonne, par des moyens autres que des médicaments ; le désir de développer les performances physiques et sportives ; l’annonce régulière par la presse de scandales sanitaires mettant en cause l’absence d’innocuité des médicaments classiques et la mauvaise image croissante des produits « chimiques » dans l’alimentation classique (additifs, conservateurs…). Les CDVs sont habituellement obtenus sans prescription et consommés sans conseil médical ou surveillance particulière. À l’inverse des traitements « classiques » l’innocuité et l’efficacité des…