Introduction Une thrombose veineuse portale (TVP) récente est une obstruction cruorique, totale ou partielle, de la veine porte et/ou d’une de ses branches, droite ou gauche, plus ou moins étendue au réseau spléno- mésentérique. L’absence de reperméabilisation conduit au développement d’un réseau veineux collatéral porto-porte séquellaire appelé cavernome porte (ou TVP chronique) à partir des plexus paracholédochal et épicholédochal. La TVP complique le plus souvent une cirrhose. Dans ce cas, un diagnostic différentiel important est l’envahissement tumoral de la veine porte par un carcinome hépatocellulaire (CHC) (1). En dehors de la cirrhose, de multiples facteurs de risque sont identifiés. En présence d’une cirrhose connue ou fortement suspectée L’incidence cumulée de la TVP cruorique chez le patient cirrhotique est évaluée à 4,6 %, 8,2 %, et 10,7 % respectivement à 1 an, 3 ans et 5 ans (2). Quand évoquer une TVP ? La TVP cruorique est fréquemment asymptomatique et son diagnostic fortuit. Les signes cliniques sont aspécifiques à type de fièvre, douleur abdominale, nausées et/ou vomissement, diarrhée parfois sanglante en cas d’extension mésentérique. Il faut l’évoquer en cas de complication telle qu’une hémorragie de l’hypertension portale ou la survenue d’une ascite. Elle survient plus souvent en cas de cirrhose sévère, Child B ou C de Pugh. L’élasticité hépatique mesurée par élastographie impulsionnelle (Fibroscan) ou shear wave (ARFI, Supersonic imaging), et les biomarqueurs de fibrose (Fibrotest, Fibromètre, APRI) n’ont pas de valeur diagnostique pour la TVP. En revanche l’élastographie impulsionnelle (Fibroscan)…