LIEN D’INTÉRÊTS Aucun MOTS-CLÉS Lymphomes gastriques, Lymphome du MALT, Helicobacter pylori Introduction Les lymphomes gastriques sont des lymphomes non-Hodgkiniens, qui se développent à partir du tissu lymphoïde associé aux muqueuses (en anglais : Mucosa Associated Lymphoid Tissue, MALT). Ce tissu est normalement absent dans l’estomac, mais il peut apparaître lors d’une infection chronique, notamment par Helicobacter pylori. Il s’agit le plus souvent de lymphomes à petites cellules B, dits de faible degré de malignité, dérivés de la zone marginale du MALT, c’est-à-dire de la zone du tissu lymphoïde située sous l’épithélium de surface (dôme du MALT). Le deuxième type de lymphomes le plus souvent retrouvé dans l’estomac correspond aux lymphomes à grandes cellules B, qui peuvent survenir de novo ou bien suite à une transformation des lymphomes à petites cellules B. Même si en réalité tous les lymphomes gastriques proviennent du MALT, de manière arbitraire, le terme « lymphome du MALT » est réservé aux lymphomes de la zone marginale du MALT à petites cellules B (1). Épidémiologie Les lymphomes gastriques sont des tumeurs rares, ils représentent moins de 5 % de tous les cancers gastriques, mais plus de la moitié de tous les lymphomes primitifs du tube digestif. Certaines études épidémiologiques menées au début des années 1990 ont montré une augmentation de l’incidence des lymphomes non-Hodgkiniens, en particulier digestifs, mais les études ultérieures ont en revanche montré plutôt une diminution de leur incidence. Les études plus récentes suggèrent une…