Le soulèvement des polypes du côlon est un prérequis pour la résection de l’ensemble des polypes colorectaux sessiles ou plans ayant une base d’implantation de plus d’1 cm. L’injection sous muqueuse en est la technique de référence pour faciliter la résection des polypes colorectaux et a été rapportée pour la première fois en 1973 par une équipe allemande. Les propriétés fibro-élastiques de la couche sous-muqueuse permettent son expansion après l’injection de solutés plus moins visqueux [1]. Cette surélévation protège la couche musculaire diminuant ainsi le risque de perforation immédiate ou retardée. Deux techniques principales sont utilisées. La plus élégante, mais aussi la plus difficile à maîtriser consiste à injecter l’espace sous muqueux en « avançant » l’aiguille progressivement à travers la muqueuse. L’aiguille est positionnée initialement à environ 45° contre la muqueuse colique à soulever ; l’injection est débutée par l’assistant(e) avant d’avancer l’aiguille. Dès l’issue des premières gouttes du liquide d’injection à l’extrémité de l’aiguille, celle-ci est avancée progressivement à travers la muqueuse en maintenant une injection continue. L’arrivée dans l’espace sous-muqueux accompagnée d’une injection dynamique entraîne une surélévation immédiate, bombante, en « vessie de poisson » confirmant l’efficacité de l’injection sous-muqueuse. La deuxième technique, plus facile à maîtriser, consiste à injecter l’espace sous muqueux après une ponction à l’aiguille lors d’un retrait progressif de celle-ci. Initialement un coup sec avec l’aiguille purgée permet de traverser la muqueuse. L’injection est alors réalisée de façon dynamique par l’assistant(e), accompagnée d’un retrait progressif de…