Des avancées dans le traitement de la gastroparésie ?

Position du problème

La gastroparésie est un trouble fonctionnel digestif caractérisé par un retard à la vidange gastrique qui est responsable de symptômes invalidants (nausées, vomissements ..) : cependant, la thérapeutique est pauvre. Contrairement aux prokinétiques disponibles (dompéridone, erythromycine...) ee Velusetrag, un agoniste 5-HT4, hautement spécifique, n’aurait pas d’effets secondaires cardiologiques : le but de l’étude est d’évaluer l’efficacité et la sécurité de ce traitement.

Méthode

Il s'agit d'une étude randomisée, en double aveugle, contre placebo de phase 2b dont le but est d’évaluer l’efficacité et la sécurité à 12 semaines du traitement par Velustrag dans la gastroparésie idiopathique et diabétique. Les patients recevaient 5, 15 ou 30mg de Velustrag. Les effets étaient évalués avec le recueil des symptômes selon l’indice GCSI-24H et une scintigraphie de la vidange gastrique à 1 mois. La tolérance cardiologique était étudiée.

Résultat

Le Velusetrag à la dose de 5 mg semble la plus efficace sur les symptômes que les doses de 15 et 30 mg par jour, alors que l'effet sur la vidange gastrique était plus net avec les fortes doses. Les résultats persistaient sur les symptômes après 3 mois de traitement, et récidivaient dans les 15 jours suivant l'arrêt. La tolérance était bonne pour les 3 doses.

Conclusion

Le Velusetrag apprarait comme un nouveau prokinétique prometteur pour le traitement de la gastroparésie: une étude de phase 3 est attendue pour confirmer son innocuité, la dose suffisante et son efficacité sur le long terme.Une autre molécule, le Tradipitant, un nouvel antagoniste du récepteur NK-1 a été étudié sur un essai de phase II multicentrique : son efficacité semble prometteuse sur la symptomatologie nauséeuse dans le cadre de la gastroparésie.

Charlène Duchesne, Marseille